lundi 18 février 2008

Métamorphose





Le Soi se déploie


lentement
en un mouvement minéral
infiniment
quelque chose advient
quelque chose s'arrache
sortant de la gangue du sommeil
créateur de songes et de pensées
les mots bientôt à fleur de lèvres.







4 commentaires:

tisseuse a dit…

je me suis toujours demandée si la chenille souffrait avant de devenir papillon.....
je me sens larve, et tes mots me font sentir combien je suis prisonnière du carcan de pierre :(

estourelle a dit…

Si c'est comme la naissance humaine il y a de la souffrance!
et je vois aussi là, le passage de la vie à la mort, d'une âme sortant d'un corps ...une âme sortant de la matière...

Tisseuse a dit…

du fait de ton titre "Métamorphose", j'ai eu envie de te mettre cette citation :
"Le désert intérieur n'est pas un refuge et n'offre aucun abri : il invite aux métamorphoses."
Marie-Madeleine Davy

Estourelle a dit…

Bien d'accrd!!