mercredi 3 septembre 2008

Orienter sa vie




Bien avant d'être une manière d'écrire, la poésie est une façon d'orienter sa vie, de la tourner vers le soleil levant de l'invisible. le pain d'épice qu'elle cuit et qu'elle fait descendre dans un panier au bout d'une corde, de sa chambre à la rue où les enfants le mangent, le soin têtu qu'elle prend de ses rosiers et sa patience ailée devant la tyrannique langueur de sa mère_ Tout est pour Emily une occasion d'exercer cette empathie qui est la source claire du génie.



A la naissance quelque chose est donné à chaque nouveau né. Cette chose n'est rien. Elle n'a pas de forme, pas de nom, aucun prestige. Elle est notre seul bien. On l'entrevoit par éclairs " le simple sentiment d'être en vie m'est une extase" . Cette fleur blanche du rien qui par instant s'ouvre dans le coeur rouge, c'est la fleur commune des Saints. Elle ne se fane jamais. Être Saint c'est être vivant. Être vivant c'est être soi, seul dans son genre.


A propos d'Emily dickinson (Christian Bobin- La dame blanche- )
Gravure sur bois et photo de Joël

2 commentaires:

Laura a dit…

Tu es enfin de retour!
"Cette fleur blanche du rien ...(qui) ne se fane jamais" me plait beaucoup.

den a dit…

"le simple sentiment d'être en vie m'est une extase" j'essaie de prendre chaque jour qui vient dans cet esprit...c'est un luxe...je ne subis pas les guerres,ni les cyclones, ni tant de choses...