dimanche 16 novembre 2008

Brocéliande






L'aube passe

les songes s'enlacent

l'éternité

étreint les arbres

un soupir

un silence

rythme les nuits d'hivers

les yeux ouverts

sur une lumière glacée.


Photo: Les eaux de Comper (Hervé Glot)

2 commentaires:

Laura a dit…

les jours s'en vont
...et je demeure...
On est en novembre et le moral s'en ressent....et portant j'ai des primevères dans mon jardin!

estourelle a dit…

Quelle chance!
Espérons qu'elles ne vont pas se noyer sous la pluie!