mercredi 5 novembre 2008

Où vont les mots ?





_Qu'est ce qui arrive aux mots
que prend la tempête, grand-père ?

_A peine sont-ils arrachés
à notre bouche qu'ils filent
dans les airs comme des hirondelles
...

Certaines phrases retombent vers le sol
elles servent alors aux animaux
et aux arbres qui veulent parler.
...

_C'est donc comme ça qu'ils discutent entre eux!


_ Et quand elles parviennent au désert
le vent les lâche dans le ciel clair
là-haut au-dessus du monde!


_Et que deviennent ces phrases grand-père?


_Infiniment belles
Elles retentissent
Dans le vide
Sans personne pour les entendre.

(Extrait de la BD Petites histoires africaines)
De Fabien Velhmann et Frantz Duchazeau
Coll (treize étrange) ed Milan

11 commentaires:

Danalyia a dit…

Elle est très jolie, cette histoire. Et comme j'ai vécu en Afrique, elle me parle encore plus...

jyamamo a dit…

Merci pour ça!

estourelle a dit…

Merci Danalya !
Jyamano hasard de la blogsphère ?

jyamamo a dit…

Jyamamo, réalité de l'univers!

Tisseuse a dit…

oui, c'est beau
les mots courent et d'autres oreilles que nous les entendent...parfois

Tisseuse a dit…

jyamamo > je suis allée voir ton blog "Poems Video", et même en anglais (moi qui ne me souviens pas de mes cours d'anglais) la musique des mots m'a parlée
le poème "someone" en particulier

jyamamo a dit…

Merci, Tisseuse! Je suis allé aussi voir le tien, et j'ai fait un commentaire là-bas.

Laura a dit…

Les mots se sont posés chez toi Estourelle et nous les écoutons....
Que de textes à découvrir!!!et de nouveaux lecteurs!

estourelle a dit…

Oh well! Jyamano
It's an happy chance!
your blog is fabulous!
and you're welcome here!

Tisseuse thank you! :)

estourelle a dit…

Laura, bon je parle plus anglais sinon il va neiger et les mots ne pourront plus atterrir!!! :)
(ça serait dommage

L'arpenteur a dit…

je viens souvent te lire mais je ne laisse pas beaucoup de trace ... Alors je te dis juste que je pense à toi et que tout ce que je lis ici me touche ou m'enchante :o))