mercredi 4 février 2009

Pierre





A la fin du jour j'ai trouvé
Le crépuscule enroulé autour d'une pierre.


J'ai pris la pierre froide dans ma main
Dévidé les surfaces ombreuses de la vie,
Et dedans j'ai trouvé
Un os ténu d'oiseau.


J'ai réchauffé la relique dans ma main
Jusqu'à ce qu'un coeur vive
Et batte , et que passent les marées
Dessus, dessous, dedans.


Kathleen Raine

1 commentaire:

Laura a dit…

Est-ce les pierres qui nous donnent vie ou nous qui les ressuscitons....
Beaux textes que tu nous donnes à lire.