mercredi 10 février 2010

INSTANTS



En écho à la phrase de Philippe Denis, songeant à ces instants, je les convoquais dans une invocation d'enfant rêveur obstiné. Assez vite ils sont venus à moi. Instants de mer-instants de danse-de relation intense à la nature-instants de maternité-instants de solitude-de méditation -instants de lecture-instants d'écriture-instants de rencontre-instants de joie-de fête-de partage-instant de présence aux autres -à l'autre-instants sur l'île-

Est ce que ces instants rivalisent avec la morosité, l'ennui, la désespérance, l'amertume, la tristesse, je ne sais, mais il se frayent un chemin dans la pénibilité ombreuse de la vie et l'éclairent de trouées lumineuses, fragiles mais précieuses, éphémères mais inaltérables dans les traces de lumière qu'elles déposent au fond de soi et que l'on retrouve, tel un pisteur obstiné en quête du temps perdu, mais vécu dans un présent d'une éblouissante intensité.

2 commentaires:

Laura a dit…

Oui, pisteur de lumière...à la recherche de ces clairières sans lesquelles on ne survivrait pas dans la forêt...
(Connais tu d'autres livres de Philippe Denis car je n'en trouve pas d'autre à la bibliothèque!)

Estourelle a dit…

Malheureusement non je n'en connais pas d'autres et c'est fort dommage car son livre "nugae" m'avait accompagné et parlé longtemps!...