jeudi 20 mai 2010

Poésie


Poésie lumière
au fond de soi
demeurant

mot pierre

scintillant
dans les ténèbres

oscillation du réel

emmenant
autre part

désert où

le vide et l'absence
sont présence

Parole qu'au fond
de soi
on ne peut dire
mots vides mots pleins
silence

secret enfoui

aux caves de l'enfance
pavés déracinés
rue des révoltes
perdues

Être aux aguets sans l'être
écrire en hâte
sur des coins de tables
le long des rues
des chemins creux

laisser affleurer

les mots l'émotion
élimer l'exaltation



4 commentaires:

Laura a dit…

Texte et photo ont beaucoup d'échos en moi ...merci...

Bifane a dit…

Laisser affleurer les mots, oui... et savoir les amener assez haut, assez hors de nous pour les saisir... Parfois, c'est douloureux, comme ils se terrent et nous échappent...

maria-d a dit…

Une caresse lumineuse... merci beaucoup

maria-d a dit…

Une caresse lumineuse ... merci beaucoup