vendredi 19 novembre 2010

"Un lieu incertain"


Je cherche le lieu
infime ténu
dans la mémoire perdue
je cherche aveuglément
obstinément
le lieu de la rencontre.

Refusant l'oubli
je ne renonce pas
je cherche le lieu de passage

Tel les pèlerins
au désert montant les tentes
pour la rencontre
avec l'autre
les autres
avec Dieu même!

Creusant le désir et l'attente
le nomade reprend le bâton
autour duquel il danse
marche lente autour d'un axe
introuvable
insaisissable.

Comprendre
que désirer
n'est pas combler_____le vide
mais autre chose
qu'on ne peut_______nommer.

Écoutez le chant de la Sulamite!
le soleil l'a brûlée
l'a dévisagée
elle danse dans le vent
du désert
fière et libre
annonçant la vie
un fragile mirage
la précède!

5 commentaires:

Laura a dit…

La Sulamite me dit quelque chose...

estourelle a dit…

"Ne me regardez pas, car je suis noire, car le soleil m'a dévisagée..."

Le cantique des Cantiques !
(Chir hachirim)

estourelle a dit…

Je voulais dire aussi...
"ce lieu" n'est pas sur facebook!

:)

maria-d a dit…

Magnifique écriture, que je reçois comme une pluie bienfaitrice venue de la gorge du ciel...
Magnifique écriture

merci

Bifane a dit…

Cette quête-là, comme à définir celle d'une vie, peut-être de toute vie... De quelle promesse avons-nous oublié les mots, que nous continuons d'écrire dans l'absence et la solitude ?