lundi 7 mars 2011

Don Giovanni


                                                   Les violons jouaient
                                                   Le décor tournoyait
                                                   Sous le plafond baroque

                                                   Don Giovanni tanguait

                                                   Sa voix séduisante nous emportait

                                                   A la Fenice
Le temps s'est arrêté
                                                   T'en souviens-tu


                                                   Nous étions dans la petite loge

                                                   Comme deux enfants mutins

                                                   Se faufilant dans une faille
Du temps


2 commentaires:

Laura a dit…

Que ces failles là sont douces...

maria-d a dit…

Il est des états de grâce qui jamais ne se perdent dans les failles du temps.


à bientôt donc,,, patience, patience