mardi 4 octobre 2011

Sauvage


________________________Sauvage en cet abri
________________________les mots exilés
________________________par les naufrages
________________________la tête sur la margelle
________________________à l'écoute du chant de l'eau

________________________Sauvage encagement
________________________animal pris au piège
________________________les près immenses
________________________les horizons bleutés
________________________les océans infinis

________________________je les vois encore
________________________indomptés inaliénables
________________________et cette flamme joyeuse
________________________vibrant sur la bruyère des landes
________________________Ô cheval blanc

________________________dans les galaxies lointaines
________________________j'ai suivi ta course
________________________j'ai chevauché trop de rêves
________________________me voici dans l'immobilité
________________________impénétrable des statues

2 commentaires:

Laura a dit…

Marcher, marcher encore sur la bruyère des landes, les yeux sur l'horizon.

mémoire du silence a dit…

sans rênes sans attaches et sans liens chevaucher le monde indéfiniment...


....
j'ai posté votre commentaire sur mémoire... merci
je ne sais comment régler ce problème