lundi 14 janvier 2013

En manque



J'ai le phare à portée de main
  les herbes des dunes
les pierres les coquillages


Les dunes

le sable

l'infini des vagues
     
                                                  une pierre 
au fond des poches               je n'ai pas l'océan
sa respiration son odeur



l'essentiel me manque
l'infini du ciel sur l'île


on ne s'habitue pas au manque
il est là présent
bien plié au fond de soi

parfois il se déploie

comme une lame de fond
il vous renverse
vous fait tanguer
c'est un phare

puis il se retire
comme la mer à marée basse
comme un poing serré
une pierre au fond des poches

video



Aucun commentaire: