mercredi 4 mars 2009

Seule Venise




Seule Venise
nous console
la beauté s'y enlise
et les regrets s'endorment
dans la lagune grise.
Un canal s'étonne
des reflets qu'il avale
l'ombre danse sur les murs
l'eau et la pierre s'affrontent
avec lenteur et volupté.


Le présent abat
sa dernière carte
la sorcière se cache
son sourire frémit
derrière le soupirail.


Je voulais voir Venise
avant que le temps ne me vole
mes derniers rêves
j'y laisserai un mot secret
glissé dans la pierre mouillée
une âme en lambeaux
couleur de moisissure
quelques perles de rire
jetées à la mer
une femme éperdue
embrassant la lumière.


Le titre "Seule Venise " est le titre d'un livre de Claudie Gallay
que j'ai beaucoup aimé.

4 commentaires:

Tisseuse a dit…

je te souhaite d'aller voir Venise :)

Laura a dit…

"Venise est bâtie sur des vagues, sur des poissons de sable, sur des forêts. Elle est bâtie avec de l'eau. La mer est amarrée à ses poteaux; On la sent sous ses dalles houleuses qui se retourne en dormant. Les coquillages lui mange les pieds, elle-même coquille, efflorescente marine sculptée par le flot de campaniles et de fleurons. Résilles de canaux, verre et point de rose, églises et palazzos, Venise est une dentelle."
Léon-Paul Fargue "Venise!ô ma jolie"

estourelle a dit…

Voir Venise et puis mourir et... revenir...au moins pour lire vos pèmes!!!
Merci Pour Léon-Paul Fargue

Anonyme a dit…

quel beau texte, chère Estourelle ... ton esprit a déjà appareillé, alors le voyage est proche ... cette ville est extraordinnaire !!
Arpi