mercredi 23 mai 2012

VENISE - Carnet de bord - 4




Au cloître Sant' Appolonia il n'y a personne
et c'est une bénédiction de vrai silence de vraie solitude
une pensée pour vous qui m'avez indiqué cet ilot 
où l'on tourne sans se perdre
à Venise on tourne et on se perd
le labyrinthe des ruelles
fait écho au labyrinthe des pensées





1 commentaire:

Laura a dit…

Que c'est bon de revoir tout cela!
entre ombre et lumière, un vrai paradis...