mardi 9 décembre 2008

frottement





la rivière a roulé ses galets

la crue les a déposés_

pèle mêle au hasard d'un chaos,

frottement

rugosité âpreté

des pierres déposées

arrêtées, entraînées

dans un dévalement rageur,

grincement brisure

bruit sourd

de l'eau et des pierres

se repoussant,

fracas assourdissant

résonnant dans le vallon.

Crissement éraillé

la rivière recrache

les pierres de son lit.

(Une crue de la Coise)

1 commentaire:

Laura a dit…

comme nous recrachons les arêtes du temps....