mardi 8 août 2017

Union






                              
                                              
                                               on ne sait pas qui
                                               de la fleur de la dentelle
                                               de l'arbre apparaît



                                               mais entre les mailles 
                                               se dessine un nouvel arbre
                                               le clair-bois troué




jeudi 3 août 2017

Forest



                                                             la forêt s'habille
                                                   rires mots larmes mêlés
                                                   au doux chant de l'eau








mardi 18 juillet 2017

Les bord de Loire





                             
                                       gravité légère
                                                                   pierres
                                                                            

                           flottant sur des eaux
                                                                       
                                                              
                                                             si mystérieuses


photo de Frédérique grammaize
création des " land art sur rivière" de Joël
sur les bords de Loire

samedi 8 juillet 2017

Venise

                             


                              " Quelque part, une ville se fond comme un iceberg
                     Elle s'enfonce comme tu t'y enfonces
                     Elle se perd en bas comme tu te perds là-haut
                     Elle se métaphorise et s'évapore à l'intérieur
                     Elle t'attire  à son labyrinthe où s'attise ton errance
                     En ses chaudes veines où coule un sang bleu embrumé
                     se laissent glisser les amants sur des pirogues égarées,
                     alors, naviguent nos espoirs au large des tempêtes
                     À ses recoins secrets à ses lignes tordues , on s'efface,
                     on se cache... "





extrait de "Venise" du CD " Géographie du hasard" 
texte de Victor Coulomb, chanteur du groupe
"Barrio populo"


mercredi 28 juin 2017

samedi 17 juin 2017

cauchemar flottant







               monstres inquiétants
               tapis sous les eaux dormantes
               guettant le rêveur



mercredi 7 juin 2017

Terre






                   et sur cette terre
                   roule le destin des hommes
                   côte à côte et seuls